ALL, Astuce perfectionnement, Non classé, Se perfectionner, Slider, Surjeteuse

La surjeteuse #1 Qu’est ce que c’est ?

Aujourd’hui commence un chapitre que j’avais hâte d’entamer sur le blog : la surjeteuse. Je sais que cette bête vous intrigue autant qu’elle vous fait peur. Il était temps d’aborder le sujet par ici. Comme c’est un gros morceau dans l’univers de la couture, je vous propose de voir son cas en plusieurs épisodes. Aujourd’hui, on va déjà essayer de comprendre ce que c’est. Et pour être sympa et ne pas vous faire attendre une éternité, je vous propose de vous donner rendez-vous toutes les semaines du mois de septembre pour mieux connaitre la bête. C’est aussi pour moi l’occasion de vous parler du projet sur lequel j’ai travaillé tout l’été avec Coudre Paris : les ateliers de couture spécial surjeteuse pour débutant. Je vous en parle plus en détail en fin d’article.

Surjeteuse elna 664 pro

La surjeteuse

Définition officielle : Machine qui exécute les surjets

Qu’est ce que c’est ?

La surjeteuse est une machine « à coudre » différente de la classique machine à coudre que l’on appelle une « piqueuse plate ». Revoir l’article sur la machine à coudre classique ici. Il existe des surjeteuses industrielles et des surjeteuses familiales. Ce sont les familiales qui vont nous intéresser sur le blog. La surjeteuse utilise entre 3 et 5 bobines en simultané. Elle fait un point plus complexe qu’une machine à coudre classique. Ce point permet d’enfermer le tissu et faire des finitions propres car il y a un couteau qui coupe le tissu en même temps que la machine coud. Il permet aussi de garder l’élasticité de vos tissus de la famille des mailles (tricot, jersey, molleton…). Le point de surjet se trouve sur tous vos vêtements issus de la grande distribution. Si vous regardez à l’intérieur vous verrez ce fameux point croisé sur le bord de vos coutures.

Une surjeteuse remplace-t-elle la machine à coudre ?

NON

Certains pensent, à tort, qu’une surjeteuse suffit car elle assemble deux tissus entre eux comme une machine à coudre et en plus, elle permet de faire des finitions propres. Il faut bien comprendre qu’une surjeteuse est faite pour assembler (coudre deux épaisseurs ensemble) des matières élastiques et non chaine et trame(tissu raide). Elle vous permet aussi de faire des finitions propres car elle coupe le tissu en même temps qu’elle coud son point sur le bord. La surjeteuse est un complément de la machine à coudre.

Surjeteuse Elna 664 pro

A quoi sert-elle pour une couturière amateure ?

Si vous avez envie de coudre des matières élastiques comme le jersey (t-shirt), molleton (sweat) ou des tricots, la surjeteuse sera votre amie. Même si les machines à coudre proposent des points « jersey », ce sont des points bonus qui ne sont pas de bonne qualité. Les machines à coudre classiques ne sont pas faites pour coudre les matières élastiques et proposent une solution de remplacement. Le point ne permet pas de garder une belle élasticité et vous risquez de casser vos couture en tirant sur vos vêtements. Si vous utilisez rarement des matières élastiques, effectivement une surjeteuse ne s’impose pas. Si, par contre, vous avez envie de faire des t-shirt ou des vêtements en jersey, dans ce cas, la surjeteuse devient un vrai atout. Elle assemble rapidement vos matières élastiques et vous propose une couture solide. En plus de coudre les matières élastiques, elle permet aussi de faire un point de propreté parfait. Sur une machine à coudre classique, on utilise le point « zigzag » pour enfermer le tissu et éviter qu’il ne s’effiloche. Cette technique est rapide mais moins propre qu’un point de surjet fait à la surjeteuse.

Quelle différence entre un surjet à 3 ou 4 fils ?

Lorsque vous utilisez votre surjeteuse en 3 fils elle ne fait qu’un point de propreté. Elle ne vous permet pas d’assembler deux épaisseurs ensemble. Le surjet à 3 fils est utilisé, en général, sur un projet couture fait en chaine et trame, cousue à la machine à coudre classique, pour faire une finition propre sur les coutures intérieures et éviter que le tissu ne s’effiloche à force d’être lavé.

Le surjet à 4 (ou 5 fils pour les surjeteuses haut de gamme) sert de finition ET d’assemblage. L’avantage d’une surjeteuse est de coudre et faire la finition de propreté en même temps. Sur des matières élasthannes, vous pouvez coudre plusieurs épaisseurs ensemble et avoir votre point de propreté en même temps.

En résumé : une surjeteuse est une machine à coudre que l’on utilise en complément de sa machine à coudre classique. Elle est faite pour coudre des matières élastiques comme le jersey ou le molleton. Elle vous permet aussi d’avoir un point de propreté impeccable et donner un rendu professionnel à vos ouvrages couture

La semaine prochaine je vous donne mes astuces pour choisir sa surjeteuse.

Atelier de couture Paris - apprendre la surjeteuse

Les ateliers Couture Débutant spécial surjeteuse

A partir de septembre, en plus des ateliers couture pour débutant, je débute les ateliers spécial surjeteuse. Encore une fois, ce sont des ateliers accessibles aux grands débutants et initiés. Le 24 septembre, de 14h à 17h, chez Coudre Paris, je vous propose un atelier surjeteuse pour débutant : enfiler sa surjeteuse et coudre un shorty entièrement avec sa machine. Vous pouvez venir avec votre surjeteuse ou utiliser une surjeteuse mise à votre disposition sur place pour découvrir la machine. L’atelier dure environ 3h, à 55 euros, le matériel est fourni. Le 22 octobre, je vous propose de réaliser un débardeur, assorti au shorty, toujours niveau débutant. Il reste encore quelques places pour les deux ateliers. 

Informations et réservation sur ateliercouturedebutant.tictail.com

Quelles sont vos interrogations sur la surjeteuse ?

Rendez-vous sur Hellocoton !