ALL, Bonnes adresses, Coup de coeur, Non classé

Thailande : mes photos couture

couture à Bangkok thailande

Depuis janvier 2017, ma vie se résume à « retour chez papa & maman » et voyages. L’été 2016, j’ai craqué, j’ai décidé d’envoyer valser ma vie fade parisienne (et pauvre) pour une vie d’aventures. En janvier 2017, je n’avais plus d’appartement à moi, juste quelques cartons qui trainent dans le grenier parental, 2 chats qui ont trouvé refuge chez mes parents et j’étais pleine d’envie (et de peur). C’est en survolant l’Inde après 9h d’avion que j’ai réalisé ce que je venais de faire : tout envoyer valser pour vivre mes rêves. Depuis, c’est l’aventure et c’est génial. J’ai fait tellement de choses dingues en si peu de temps. J’ai l’impression d’être née en 2017. Maintenant, chaque envie passe par la case « j’essaye ». Du coup, en ce moment je prends des cours de danse, j’apprends, sérieusement, l’anglais, je prépare un voyage totalement dingue en septembre, j’ai visité des endroits que je ne pensais pas voir un jour bref je m’éclate. Et je prends le temps de raconter chaque moment de ces aventures sur mon blog Oh et Puis. Sur ce blog, qui est plus vieux que Couture Débutant, je vous parle de voyage et de ma vie de freelance. J’essaie de partager, le plus simplement possible, la réalité de mon quotidien d’entrepreneur mais aussi de baroudeuse débutante.

Cette semaine, j’ai clôturé une série d’article importants : la Thaïlande. C’était mon premier voyage, qui a été plus que surprenant, et il m’a fallu du temps pour le comprendre totalement. En triant mes photos pour chaque article, j’ai ri, car j’ai fait la chasse à la couture. Finalement, à chaque voyage je ne peux pas m’empêcher de photographier les magasins de couture, les couturiers en action ou le matériel qui traine sur un bout de table. C’est plus fort que moi. Et quand je vous ai demandé, sur Instagram, si vous vouliez que je fasse un article avec mes photos préférées de Thaïlande (couture) vous m’avez dit OUI. Alors on y va !

Si vous avez envie de découvrir toutes mes aventures en Thaïlande (et dans le reste du monde), je viens juste de finir ma série d’articles sur le pays. J’ai fait un article par étape pour vous raconter mes aventures mais aussi partager mes bonnes adresses (et les mauvaises), parler des erreurs et de ce que j’y ai vu. Pour découvrir tout ça c’est sur mon blog de voyage : ohetpuis.com

Allez, je suis sympa, je vous facilite les choses, voici la liste des articles :

9 astuces avant de partir en Thailande
(comprendre les 9 bêtises que j’ai faites)

2 jours à Bangkok
5 jours sur l’île de Koh Chang
Chiang Mai, mon désamour pour cette ville
Sukkhothai, le coup de coeur
Ayutthaya, les grands temples à 1h de Bangkok
Kanchanaburi et le minibus de l’enfer

On passe aux photos ? Allez, venez je vous raconte tout ça !

Bangkok

Il était 12h, j’avais atterri à 9h du matin, posais ma valise à l’hôtel 20 minutes plus tôt et déjà une photo. Avec la bande, on avait faim, mais alors vraiment faim et sur le chemin nous avons croisé la route de ce retoucheur en pleine action. C’est à ce moment que j’ai compris qu’en Thaïlande, les gens sont vraiment gentil. Quand j’ai montré mon appareil photo il m’a fait un grand sourire. Mon seul regret est de ne pas pouvoir parler un peu avec eux, leur dire expliquer pourquoi je suis si contente de ma photo.

2ème jour et 1er magasin de tissus. Après avoir découvert, rapidement, la ville le premier jour, nous nous sommes effondrés à l’hôtel. La 2ème journée, nous avons commencé par le quartier indien à ma demande. La seule chose que j’avais préparée pour ce voyage était « où se trouvent les magasins de tissus à Bangkok ». Je n’ai rien fait pour ce voyage (petite erreur dont je parle dans ma série d’articles sur oh et Puis) mais alors quand on parle de tissus, il ne faut pas exagérer. A ce moment, je n’avais pas encore trouvé LE temple du tissu. J’étais donc hystérique rien qu’à la vue de ces couleurs.

Une mamie couturière à Bangkok thailande

Ma couturière préférée. Et non pas juste parce qu’elle coud sur une Pfaff. A ce moment j’étais déçue car j’avais enfin trouvé le grand bâtiment dont on m’avait parlé mais tout était fermé sauf ce petit coin avec deux mamies en plein travail. J’adore le petit détail de la lampe torche scotchée sur la machine. Mais j’aime aussi son sourire. Elle a adoré la photo, je crois qu’elle se trouvait parfaite. Son espace était minuscule, peut être 3m2 mais elle avait l’air de gérer l’espace. Comme quoi, ce n’est pas qu’une question de taille d’atelier la couture !

LE TEMPLE du tissu à Bangkok. Je vous en ai déjà parlé dans mon article sur mes adresses shopping en Thailande. Je n’avais jamais vu un magasin aussi grand qui ne vend quasiment que du tissu. Sur 3 étages et à perte de vue il y a du tissu. Ici, rien de bien extraordinaire, c’est le même type de tissu que ce que nous trouvons en France. Par contre autour de ce grand bâtiment il y a un immense marché et là vous trouverez les tissus plus traditionnel (attention ce n’est pas la fabrication traditionnels mais juste le type de motif). Le bâtiment s’appelle Talat Phahurat.

Pour relire mon article sur mes adresses tissus à Bangkok c’est par ici  : Mes bonnes adresses tissus en Thailande

Cette fois, on est à la toute fin de mon voyage. Le dernier jour, après avoir fait le tour du pays, je suis repassée par le quartier Indien pour faire le plein de tissus avant de prendre l’avion. C’était l’occasion de dépenser mes derniers billets dans du tissu. Je suis passée devant cet atelier haut en couleurs. Il est dans les couloirs du marché autour du grand bâtiment. Toute l’équipe rigolait et quand je suis arrivée avec mon appareil photo ils ont commencé à faire des pauses ridiculement amusantes. La Thaïlande ne m’a pas charmée par sa nature mais le sourire des locaux, ça c’était magique !

couture à Bangkok thailande

Même si, ici, ce n’est pas la dernière photo que je vous montre, en réalité cette photo est la toute dernière photo que j’ai faite en Thaïlande. C’était sur le chemin du retour vers l’hôtel. Nous partions le lendemain matin, il ne restait plus que quelques heures et dans une rue quasi déserte j’ai croisé cet homme et sa femme. Ils avaient installé une table en pleine rue et réparaient à la demande les vêtements. Je n’ai pas pensé à prendre en photo la scène de loin pour montrer le contexte, c’est dommage car c’était amusant.

Chiang Mai

machine à coudre à chiang mai thailande

Ce n’est pas un secret, Singer et moi ce n’est pas une histoire d’amour. Mais rassurez-vous je respecte les anciennes machines. Du coup, je l’ai bien aimée celle-ci. Elle était seule dans une sorte d’atelier désert sur la grande rue qui borde la vieille ville de Chiang Mai. Je me suis glissée telle une petite souris et hop dans la boite.

 

Le 2ème jour à Chiang Mai, la capitale du Nord du pays, j’ai voulu aller dans un village qui met l’artisanat en avant. Après avoir expliqué au chauffeur de taxi où aller, on s’est engouffré dans son vieux taxi (le souvenir qui me fait rire: un cafard est venue me marcher sur le pied et je n’ai pas osé crier car ma sœur aurait eu super peur, du coup j’ai gardé l’info pour moi tout en recroquevillant mes orteils terrorisés). Le problème: on s’est fait avoir comme des bleus et on s’est retrouvé en bordure de Chiang Mai, devant un bâtiment style pré fabriqué. Là, une dame nous a embarqués dès qu’elle a vu qu’on parlait français, a enchainé en français. En 4 minutes chrono elle nous a expliqué la fabrication de la soie. Au centre  il y avait 3 femmes qui faisaient des tissus. Sauf que tout était faux. C’était une mise en scène pour mieux vendre un prix exorbitant leurs produits fabriqués en Chine. Ça m’a agacé de me retrouver là mais j’ai quand même fait des photos car les métiers à tisser sont si beaux. Dommage que ces images soient finalement fausses.

Ayutthaya

 

Ahhh un atelier à l’image du mien ! Cette fois je suis à Ayutthaya. J’ai rejoins ma copine Hélène et quittais ma sœur et son copain(toute une histoire l’organisation des groupes durant ce voyage). Le soir, nous nous baladons dans la rue principale et je tourne dans une ruelle sombre. Pourquoi ? Aucune idée mais, 1 minute plus tard, je tombe sur cet atelier. Dans le fond il y a une énorme machine qui devait être une surjeteuse industrielle. Il y avait 3 clients qui attendaient leur tour. Et moi, je me suis tout de suite dit « du bordel comme chez moi, j’aime bien ».

Kanchanaburi

La petite histoire de cette boutique : je venais d’arriver à Kanchanaburi, la dernière étape de mon voyage. Nous avions passé une journée dans une réserve naturelle, sans avoir mangé de la journée (on crève de faim). Face au stands de rue il y a cette boutique, j’y cours, je fais une photo et le temps de ranger l’appareil photo, la boutique ferme. Elle ne sera plus jamais ouverte durant les 3 jours passés dans la ville. J’ai donc cette photo en souvenir et rien d’autre ha ha.

On termine avec une étudiante en mode de Kanchanaburi. C’était sur un marché qui regroupait plein de choses surprenantes et qui, pour une fois, ne faisait pas foire à touristes mais vraie animation. Toute la ville étaient là pour manger, chanter et s’amuser.C’était la première fois que je voyais une machine familiale durant le séjour (c’est une Brother, je suis allée vérifier de près). Et j’ai apprécié le bon goût des stickers. Cette jeune fille étudie la mode et réalise des créations qu’elle vend sur les marchés.

Est ce que ce type d’article vous plait ? Je vous emmène dans chacun de mes voyages ?

Rendez-vous sur Hellocoton !