ALL, Débuter, machine à coudre, Matériel débutant, Matériel perfectionnement, Non classé, Se perfectionner, Slider

Le pied roulotté pour machine à coudre

Le pied quoi ?!? ROU-LO-TTE ?!? C’est quoi encore ce machin truc de couture de pro ?

Et biiiiien, c’est un pied de machine à coudre (pied de biche/pied presseur) spécial qui permet de faire un type de couture en particulier : l’ourlet roulotté. Cette finition permet d’avoir un tout petit ourlet sur votre ouvrage propre et légèrement rond. Il remplace le point roulotté d’une surjeteuse (même si le résultat n’est pas le même, il sera utilisé pour les mêmes finitions). Alors, pourquoi que ça existe ce machin ? (oui oui c’est fait exprès la méga faute de grammaire hein). L’article du jour est là pour vous éclairer sur le cas du pied roulotté.

Un pied spécial c’est quoi ?

Commençons par la base de la base. Lorsque vous achetez (ou récupérez) une machine à coudre, elle est équipée de son pied « classique » avec lequel vous faites quasiment toutes vos cousettes. Puis, un jour, vous découvrez, dans une petite boite, qu’elle a plein d’autres pieds. Suivant la machine, la gamme, le prix et la bonne volonté de la marque, vous en aurez 3 en plus ou 50 (ok, j’exagère peut être pour le 50). Les pieds que vous avez automatiquement avec la machine sont les indispensables, puis il y en a quelque autres qu’on vous conseillera vivement d’acheter. Je pense particulièrement aux pieds : zip invisible, passepoil et teflon (pour cuir et simili cuir) qui sont mes trois indispensables de couturière. Pour tous les autres, cela dépendra de votre rythme de couture (plus vous en faites, plus un matériel pointu vous aidera à gagner du temps et de la précision), de votre budget (j’ai été une étudiante archi fauchée, je vois bien le concept du compte en banque dans le rouge) et de vos envies de « gadget » ou non.

De mon côté, j’ai fait quasiment 20 ans de couture avec les bases des bases. Ma maman n’est pas une « couturière gadget », elle m’a transmis ça. Puis, à l’école, le maitre mot était « on apprend à bien faire avant de s’aider d’accessoires ». C’est comme ça que j’ai cousu plusieurs salopettes, avec environ 40 double-surpiqûres différentes sur le modèle que j’ai fait, à l’aiguille simple, avec mon prof qui me disait « non pas assez régulier, vous recommencez ». Alors, quand le mois dernier, Janome m’a fait essayer une aiguille double pour la première fois de ma vie, mon visage s’est illuminé. Pour les autres pieds, c’est un peu pareil. Je ne les connaissais pas vraiment quand un jour Coudre Paris (boutique machine à coudre à Paris) m’a proposé de me prêter la machine Innovis 15 de chez Brother, le temps de leurs vacances, pour que je m’en fasse une idée et elle m’a prêté un gros pack de pieds spéciaux pour que je m’amuse un peu. C’était il y a 1 an et je commence à peine à vous en parler… je suis une rapide moi !

Le pied roulotté en détail

Ce pied est un peu magique quand on arrive à le faire fonctionner, je l’avoue. Cette petite bestiole permet de roulotter le tissu et le piquer pour faire « l’ourlet » en même temps. Vous glissez le tissu, à plat, lequel tissu n’a pas été préparé au fer (vous sentez le gain de temps de dingue ?) et hop ! le pied s’occupe de tout pendant que vous retenez votre respiration de peur que le tissu ne s’engage pas bien dans le pied (siiii siii je vous vois retenir votre souffle de stress ! Je fais pareil…). Bref, ce pied est vraiment cool si vous faites souvent des projets avec de petites finitions comme : des bandanas (oooh mais oui j’ai fait un tuto bandana ce mois justement ! Et en plus, c’est le challenge du mois d’août sur le groupe Facebook Communauté Couture Débutant, vous venez ?), des vêtements enfants, foulards, écharpes, jupons, le top Hippie de chez Vanessa Pouzet… en bref il peut servir très souvent.

Les + du pied roulotté :

  • Gain de temps énorme puisqu’on ne doit pas préparer son ourlet, le pied fait tout tout seul pendant que vous buvez votre thé
  • Finition ultra propre
  • Finition précise et discrète
  • C’est fun de voir la machine faire le boulot pour vous

Les – du pied roulotté :

  • La prise en main, au début, il faut s’entrainer, je l’avoue !
  • Le démarrage du point est toujours un peu délicat
  • Pareil pour la fin de votre point
  • Il ne passe pas toutes les matières : oubliez les matières trop fluides et fines comme l’organza,  le voile fin ou le tulle et pareil pour les tissus épais comme le jean, le cuir, simili, tissu ameublement… en résumé il s’utilise sur un tissu « moyen » ni fin, ni épais.

Où trouver un pied roulotté pour sa machine : PfaffBrotherJanomeSingerToyotaHusqvarnaElna
(Toujours vérifier la compatibilité du pied avec votre machine. Vous pouvez aussi vous rendre dans une boutique spécialisée pour ne pas vous tromper)

Et comment ça marche ?

Aloooors, on démarre en faisant quelques points droits si le tissu est fin, puis on rentre environ 1 cm du bord du tissu dans le pied. Pour les 2 premiers centimètres, on accompagne bien le tissu dans le pied puis on garde un doigt pour que le pied puisse toujours enrouler son tissu. Je vous conseille de bien vous entrainer avec une chute de tissu avant de vous embarquer dans votre projet, de bien respirer et surtout ne pas abandonner ! Il existe des tutos sur Youtube

Et vous, quel pied est indispensable en dehors de ceux qu’on a avec la machine au départ ?

Rendez-vous sur Hellocoton !