ALL, Débuter, Les vidéos, Matériel débutant, Matériel perfectionnement, Non classé, Se perfectionner, Vidéo test produit

Crash test : Caméo 3 Silhouette – mon avis

CRASH test machine découpe caméo 3 silhouette avis

Ouiiii ! Après 2 mois de tests, je viens vous parler de la machine de découpe automatique Caméo 3 de la marque Silhouette ! J’ai pris mon temps, histoire de la comprendre, de la maitriser et de faire des projets un peu cool à vous montrer. Ankersmit (le représentant de la marque en France) m’a prêté la machine pour que je puisse la prendre en main. J’en avais hyper envie et c’est trop cool ! J’ai travaillé sur la Scan N cut, le modèle concurrent de chez Brother, durant mon époque parisienne et j’avais donc envie de comparer les deux modèles. La différence de prix étant assez conséquente je voulais voir ce qu’avait dans le ventre la fameuse Caméo dont tout le monde parle. C’est chose faite, il ne reste plus qu’à vous expliquer tout ça !

CRASH test machine découpe caméo 3 silhouette avis

Machine de découpe
Modèle : Caméo 3
Marque : Silhouette
Prix : 320 euros
Code réduction de 30 euros : COUTUREDEBUTANT
(fonctionne sur le modèle Cameo 3, jusqu’à 48 machines, après le code s’arrête
sur la boutique officielle Ankersmit)

Découvrir ma vidéo sur la machine

 

1. Qu’est ce que c’est que ça ?!?

CRASH test machine découpe caméo 3 silhouette avis

Ce machin chose un peu étrange est un vrai bijou ! J’ai très envie de comparer ça à une tablette. Tant qu’on n’en a pas, on vit très bien sans. Puis, un jour, quelqu’un nous met la machine dans les mains. Et là… c’est l’addiction assurée ! Cette machine sert à découper, de manière automatique, plus de 100 matières différentes. Son tapis de base est un carré de 30 cm, mais elle peut couper jusqu’à 3 m de long (sur 30 cm de large). Elle coupe du papier, du carton, du tissu (fin), du cuir (fin), du simili cuir, de la mousse (pas de feutrine), de la cartonnette, du flex, des thermocollants décoratifs (vinyle, paillettes, irisé, métallisé…), des magnettes, des papiers à tatouage éphémère… bref de quoi s’amuser  ! La machine fonctionne avec un logiciel que l’on installe (gratuitement) sur son ordinateur qui nous permet de dessiner, vectoriser (j’en parle plus bas), écrire et ensuite lancer la découpe. Une fois lancé sur la machine, il n’y a plus rien à faire, c’est la machine qui bosse pendant qu’on boit un thé, que l’on joue aux échecs, qu’on prend un bain (quoi qu’en fait, elle est rapide du coup çà serait un bain express). Bref, c’est top pour découper des choses précises.

CRASH test machine découpe caméo 3 silhouette avis

Exemple : faire une carte de Noël maison avec plein d’éléments de décorations (piouuuu tout découper au cutter, l’enfer !), faire un pop-up pour la Noël de Lily-rose fan de sirène (mais siii vous savez ces cartes ou ces livres qui, en s’ouvrant, créent un énorme décor de folie), faire ses propres étiquettes pour décorer les paquets cadeaux, découper un texte à coller sur un t-shirt pour passer un message hyper important comme « Les chats dominent le monde », découper un joli vélo plein de détails pour le coller sur un sweat pour avoir la classe sur son vélo (à bah çà j’en parle plus bas), faire des guirlandes pour décorer sa chambre (ou son décor de vidéo), découper dans du transfert pour tasse et écrire « tu es belle même au réveil » sur sa tasse préférée… bon, bref, faire pleiiiin mais alors pleiiiin de choses pour customiser ses projets papier ou tissu.

Parce que oui, c’est dans l’univers du scrapbooking que la machine est la plus connue et pourtant en couture elle est super cool aussi !

2. Tu fais quoi avec en couture ?

CRASH test machine découpe caméo 3 silhouette avis

Mais ! Je viens juste de vous le dire ! Roooh ok, je reprends ! Pour le moment, je m’en sers pour customiser des accessoires et des sacs. Car, clairement, découper un prénom, dans du flex (la matière thermocollante qui sert à écrire ou décorer un t-shirt par exemple), c’est relou parce que çà demande de la précision et du temps. Ici, la machine le fait en quelques secondes et de manière impeccable. Et comme elle coupe plein mais alors plein de matières, on peut s’amuser à tout customiser. De la pochette, au sac, au t-shirt, au sweat…

CRASH test machine découpe caméo 3 silhouette avis

De mon côté, en ce moment, je customise beaucoup les vêtements que je fais. Par exemple, je découpe, avec la Caméo, le prénom de la personne à qui je vais offrir ma prochaine cousette et je le thermocolle sur le vêtement (à l’intérieur dans l’encolure par exemple). Ou j’écris une petite phrase mignonne sur un pull ou une pochette. Ensuite, je m’amuse aussi à faire des fanions comme celle faite pour délimiter la zone « chatons mignons » (on doit séparer la maison en deux car mes deux adorables ordures de chats attaquent tout ce qui est vivant et à poils du coup, elles ont une partie de la maison et les animaux de mes parents ont l’autre partie, histoire de tous les garder en vie). Et surtout, je m’amuse à créer de vrais logos avec des typographies et des dessins pour customiser mes affaires comme mon sweat de vélo que j’adoreeeeee et qui clairement annonce la couleur avec son gros vélo découpé à la caméo (parce que clairement, à la main, je n’aurai jamais survécu à autant de détails). Puis je me suis aussi amusée à couper du tissu pour créer des appliqués à coudre sur du tissu. Comme ça la coupe est nickel et je n’ai qu’à m’appliquer sur la couture.

3. La cameo 3 en détail ?

CRASH test machine découpe caméo 3 silhouette avis

Donc, cette machine permet de découper grâce à son logiciel Silhouette que l’on télécharge dès qu’on achète la machine. Le logiciel de base est gratuit et déjà très complet. Ensuite, vous avez 3 autres éditions du logiciel, cette fois payante, qui sont plus complètes et plutôt à l’usage des professionnels (ou tout simplement ceux qui se servent énormément de la machine). Les versions payantes permettent de faire la passerelle avec Illustrator, un gros plus quand on utilise ce logiciel comme moi. Comme je suis habituée au logiciel, j’aime l’idée de continuer à dessiner sur Illustrator puis exporter chez Silhouette.

La machine est livrée avec son tapis de découpe de base (30 cm/30 cm), son câble d’alimentation, le câble pour relier l’ordinateur et sa lame autoajustable (sur le modèle Caméo 3). Cette fameuse lame est géniale car vous n’avez plus besoin de régler sa force (de découpe), elle le fait tout seule en fonction de la présélection de votre matière sur le logiciel. Dans le logiciel, il y a déjà énormément de matières pré-rentrées, donc, en quelques clics, on est prêt à découper (moi qui suis du genre « pas du tout mais alors pas du tout patiente » c’est coooool).

En plus du matériel, vous avez un code qui vous permet de télécharger 50 motifs gratuits qui sont offerts dès l’achat de la machine. C’est génial pour démarrer si vous ne savez pas trop dessiner. Ensuite, la boutique silhouette, en plus de vendre tout le matériel pour la machine (des lames différentes, les stylos pour dessiner car la machine dessine aussi, les accessoires d’entretien, de rangement…), il y a la boutique de motifs, typographie et print. C’est une énorme boutique en ligne sur laquelle on trouve énormément de designs prêt à l’emploi. Chaque semaine, il y a un design gratuit offert et les autres sont payants. J’ai trouvé ceux de chez Silhouette carrément plus modernes que chez Brother (pour la Scan N cut). Il y en a énormément et pour tous les styles, c’est assez cool !

4. C’est facile à utiliser ?

CRASH test machine découpe caméo 3 silhouette avis

Alooooors ! La première prise en main n’est pas hyper simple. Forcément, une machine qui permet de faire autant de choses et offre autant d’autonomie créative demande forcément une certaine prise en main. De mon côté, je me suis arrachée les cheveux les deux premiers jours car je déteste lire les notices, je ne suis pas patiente et j’ai voulu aller trop vite. Comme ça faisait des lustres que je n’avais pas touché la Scan N Cut j’avais tout oublié et j’étais donc totalement débutante sur la prise en main de base. Une fois mes esprits retrouvés (bon, en gros, je suis allée au sport pour me défouler), je suis allée sur le magique site Youtube et j’ai cherché des tutos. Au début, j’étais perplexe, il y en a beaucoup particulièrement mal faits où l’on ne comprend rien, mais heureusement, il y en a aussi des carrément plus clairs. En 3 vidéos, j’avais compris comment marche ma machine (en gros en 30 minutes de visionnage). Forcément je suis assez à l’aise avec le logiciel et ce type de machine car j’en utilise énormément dans le boulot, mais je pense vraiment qu’une fois qu’on a compris les éléments de base, elle est hyper simple à utiliser.

Du coup, pour gérer la machine il y a 4 étapes :

1. Comprendre le logiciel


Sur le logiciel vous avez plusieurs options. Pour démarrer, je vous conseille soit d’utiliser un des motifs offerts à la base (ou acheté par la suite), soit de faire une typographie. C’est le moyen le plus simple pour commencer avec la machine. Il faut bien placer le motif à découper sur sa planche, vérifier si vous devez faire une impression en miroir ou non (s’il y a un sens comme pour une typo, toujours placer en miroir pour avoir, une fois découpé, le motif dans le bon sens car on place l’endroit de son papier/tissu/flex sur la planche et l’envers face à soi), on apprend à régler la taille, on vérifie qu’on a bien les lignes de coupe (elles sont en rouge et la notif et le tuto vidéo vous l’expliquent bien), puis on s’apprête à lancer la machine.

2. Lancer la découpe


Là aussi, il faut prendre son temps pour bien choisir la bonne matière (ou celle qui s’en rapproche le plus) afin d’avoir tous les préréglages sur la pression de la lame et la vitesse de coupe (plus votre matière est épaisse, plus il faudra de pression pour bien transpercer, mais attention, trop fort çà risque d’abimer votre tapis de coupe). Encore une fois, il faut bien vérifier si vous avez besoin du miroir ou non (lorsqu’il y a une typo, le logiciel va le demander automatiquement ce qui évite les erreurs, mais si c’est juste un dessin, il faudra le prérégler avant de lancer la coupe). On fait un test afin de vérifier que c’est la bonne force de coupe et on se lance ! Là c’est magiqueeee !

3. La vectorisation

Vectoriser avec sa cameo 3 silhouette

C’est un élément ultra cool à maitriser, car hyper pratique. Exemple : vous avez envie de faire un coeur, vous n’avez pas envie de le dessiner ou vous ne maitrisez par encore les outils de dessin du logiciel. Hop on prend une image (pour réussir sa vectorisation, il vaut mieux que l’image soit en noir pour bien contraster) et on vectorise. Attention, il faut des traits bien définis dans l’image pour que le logiciel gère correctement la vectorisation. Aussi, toutes les images sur google ne sont pas libres d’utilisation. Exemple, le logo de Couture Débutant a une machine à coudre que j’ai dessiné et déposé. Cette image est sur google si vous tapez le nom du blog et, pourtant ,elle m’appartient à 100% et vous n’avez pas la possibilité de l’utiliser. Il faut être attentif à çà, car, si c’est pour un usage pro (exemple customiser les pochettes que vous vendez), vous risquez gros si un détenteur d’images vous attaque (et oui çà arrive souvent). Donc, il faut toujours vérifier que l’image est libre de droit (il y a des sites de banques d’images libres de droit) ou sur les boutiques spécifiques comme celle de Silhouette. Mais reprenons, donc, votre coeur, vous le vectorisez et hop vous avez le tracé en quelques secondes. La machine est prête à couper et vous prêt à prendre votre café !

4. Se perfectionner

Cette fois c’est juste une question de temps. Commencez par des éléments simples comme un coeur pour comprendre le fonctionnement de la machine et plus vous vous sentez à l’aise, plus vous augmentez la difficulté. Il va falloir maitriser : la préparation de votre coupe, puis la matière pour être sûr de bien couper, puis le retrait de votre coupe sur le tapis sans déchirer et si c’est du thermocollant pour décorer un projet couture, il faudra aussi maitriser la partie transfert. J’ai commencé par des choses hyper simples, puis, plus j’étais à l’aise, plus je m’emballais comme pour mon sweat (pour enlever tous les petits morceaux de vide dans mon vélo, il m’a fallu un peu de temps heiiin).

4. Mon utilisation, mes projets

CRASH test machine découpe caméo 3 silhouette avis

Bon maintenant qu’on a fini la partie théorique, passons à la pratique ! Pour vous montrer un peu plus en détail l’utilité de la machine, je me suis amusée à faire 4 projets qui vont du plus simple au plus complexe (que je fais pour le moment).

1. Décoration de porte

CRASH test machine découpe caméo 3 silhouette avis
Comme je suis une siesteuse professionnelle et que ma chambre est aussi un bureau, je dois noter sur la porte quand je pars faire la sieste histoire de ne pas être réveillée en sursaut. Le post-it, c’est cool mais fade ! Du coup, j’ai repris l’idée de la poignée de porte des hôtels pour annoncer que je dors, mais version cool ! J’ai dessiné sur illustrator et comme j’ai utilisé 3 papiers, j’ai fait un dessin pour le papier violet, puis le dessin avec le texte « dodo » sur le papier jaune et enfin mon coeur pour le papier rose. J’ai lancé tour à tour les découpes puis j’ai collé le tout. En 10 minutes c’était fait et çà fait quand même plus d’effet qu’un post-it !

2. La guirlande en papier

CRASH test machine découpe caméo 3 silhouette avis

Owiiii ! J’en rêvais ! J’ai fait plusieurs guirlandes de papier pour décorer mon bureau sur le thème…de…la..COUTURE ! #filleoriginale ! Je voulais mettre un peu de couleurs sur le mur qui me sert à tourner mes vidéos car le blanc, c’est sympa, mais c’est un peu trop sage pour moi ! Du coup, j’ai repris la machine à coudre qui fait partie de mon logo et je l’ai découpée des tonnes de fois dans différents papiers. En gros, j’ai pris mon logo, je l’ai vectorisé sur le logiciel Silhouette, puis je l’ai dupliqué pour en mettre un maximum sur une feuille A4. Puis j’ai lancé la découpe 3 fois pour couper en jaune, orange et bleu. J’ai fait pareil avec des coeurs et hop j’avais tous les éléments pour faire ma guirlande. Là, j’ai sorti la machine à coudre et j’ai cousu, tout simple ! Si un tuto avec des éléments prêts à être coupés vous intéresse, dites-le moi en commentaire, ça peut faire l’objet d’un prochain tuto !

3. Le fanion « chatons mignons »

créer des décorations tissu avec cameo 3 silhouette

Ahhhh que j’ai ri en imaginant ce fanion. Comme je le disais plus haut, les chats sont souvent dans une seule partie de la maison et, quand mon frère est là, je colle un papier avec écrit « zone chatons mignons » pour lui rappeler de fermer la porte (son chien adore baver sur mes chats, mes chats adore griffer le chien). Du coup j’ai repris l’idée pour rappeler la dominance des chats dans la maison (au cas où quelqu’un l’oublie). Pour ça j’ai imaginé un fanion classique avec deux têtes de chats toute simples que j’ai dessinées sur illustrator et un texte. J’ai d’abord découpé les deux chats, à la machine pour que çà soit bien précis, dans une toile de coton fine (thermocollé) que j’ai ensuite fixé sur le tissu blanc avec un point bourdon (le point zigzag très serré). Ensuite, j’ai écrit mon texte dans 3 typos différentes. J’ai choisi de couper 2 mots dans du transfert pour tissu turquoise à paillettes et 1 mot dans du transfert à paillettes roses (donc j’ai lancé la machine 2 fois). Ensuite, j’ai décollé puis posé sur mon tissu blanc et j’ai transféré au fer. J’ai hyper envie de vous faire le tuto en détail de ce projet, alors si ça vous tente, dites-le moi !

4. Le sweat qui assure grave

Customiser un pull avec une cameo 3 silhouette

Ahhhhh j’avais hyper envie de customiser ce sweat que je me suis fait pour le vélo. Comme je m’entraine beaucoup pour un gros projet en septembre (j’en parle très bientôt), j’ai dû me faire des vêtements chauds. Rouler en manteau n’est pas le top, du coup, je mets des sous-couches thermolactyls et par-dessus ce sweat dans un synthétique vraiment cool car le vent ne passe pas (mais je respire contrairement aux matières des K-way). Il est bleu irisé, mais c’était un peu triste, du coup, je me suis créé un logo spécial vélo « Rien n’est impossible », une phrase qui me guide depuis quelques années et j’ai ajouté un vélo. Le motif du vélo, je l’ai acheté (0,89 euros) sur la boutique Silhouette. J’ai disposé les différents éléments, choisi mon transfert (rose à paillettes) et hop à la découpe. Ensuite, il a fallu enlever tous les éléments qui ne devaient pas être collés (l’intérieur des lettres et le vide dans les roues du vélo par exemple) et hop au transfert. Cà n’a pas été ultra long et le résultat est super cool ! Tout le monde me fait des compliments sur mon sweat depuis que je l’ai, car çà donne un rendu pro alors que j’ai tout fait toute seule comme une grande ! Je suis méga fière de mon sweat !

CRASH test machine découpe caméo 3 silhouette avis

Verdict : cette machine est géniale si vous faites beaucoup de loisirs créatifs ou si vous avez envie de customiser tout ce que vous faites. Alors, oui, on ne va pas se mentir, si vous avez 3 projets à customiser dans l’année, çà fait un sacré investissement. Mais j’avoue qu’une fois qu’on l’a, on s’en sert beaucoup, beaucoup, beaucoup mais alors beaucoup ! Par exemple si vous êtes du genre à faire tous vos cadeaux maison, clairement c’est cool de pouvoir personnaliser tous vos projets. Pour ma part, je m’en sers beaucoup depuis que je l’ai, car elle me sert à découper des petites formes pour décorer mes photos de blogs, créer des éléments de décor pour les vidéos, personnaliser et customiser les nombreux projets couture que je fais pour moi, mais aussi pour le boulot (exemple avec le prochain patron Petit Patron qui sort le 1er avril, en ce moment, je m’éclate).

CRASH test machine découpe caméo 3 silhouette avis

Et si vous avez repéré la Scan N Cut, je vous fais un comparatif hyper rapide et je vous invite à lire celui d’Isabelle du blog Fête Unique qui utilise, au quotidien, les deux machines. Je la rejoins sur beaucoup de points. Je trouve les deux machines top et je reconnais que l’option scan de la machine Brother est génial car pas besoin d’un ordinateur. Exemple, pour le lancement de Petit Patron, j’ai organisé un évènement pour présenter la marque à la presse. On avait fait un énorme mur avec plein de fleur pour décorer et créer un stand photo. Melvina avait dessiné, à la main, le modèle d’une fleur, qu’elle avait scanné, puis on a découpé des centaines de fois le modèle à des tailles différentes pour ensuite plier, coller et créer chaque fleur. Cà a été long, mais le rendu était canon pour presque rien puisqu’il a juste fallu acheter le papier. Si vous voulez voir de plus près, il y a la vidéo coulisse sur ce projet « Journal de bord 2 lancement Petit Patron ». Pour le reste, l’utilisation est similaire sur les deux machines. J’ai une préférence pour la silhouette car le logiciel est installé sur l’ordinateur (il me semble que chez Brother, c’est en ligne et du coup, si on n’a pas internet on n’a pas de logiciel et le truc est un peu casse pied). Ensuite, la bibliothèque de motifs est carrément plus moderne chez Silhouette. On a un petit côté ringard chez Brother qui est décourageant. Et surtout, le prix… 150 euros de plus pour la machine Brother (qui certes offre le scan en plus) mais çà revient à 450 euros. Sacré investissement tout de même !

CRASH test machine découpe caméo 3 silhouette avis

Du coup, j’avoue avoir une petite préférence pour la Caméo 3 car la différence de prix est un argument important chez moi. Et en parlant de prix, Ankersmit est hyper cool puisqu’ils ont créé un code promo spécial pour le blog. Avec le code COUTUREDEBUTANT, vous avez 30 euros offerts sur l’achat d’une Caméo 3 (ça ne fonctionne pas sur la Portrait) sur la boutique Ankersmit. Le code fonctionne pour 48 machines donc une fois utilisé 48 fois, il sera supprimé.

Si vous avez envie que je fasse des tutos pour apprendre à utiliser la machine et des tutos plus créatifs avec un projet de A à Z dites-le moi en commentaire !