ALL, Non classé, Patron intermédiaire, Se perfectionner, Slider

Ma valise pour Lisbonne – Mes réalisations couture

Aujourd’hui, c’est le départ !

Là, tout de suite, je suis dans l’avion en direction de Lisbonne ! Je m’envoie en l’air pour 2 semaines de pur bonheur avec ma super amie Anissa du blog Nomad’s Heart (oui je suis d’humeur à faire des jeux de mots douteux, mais c’est pour vous détendre en ce début de semaine). Oh comme je suis contente d’enfin découvrir le Portugal et, en plus, pour ce troisième voyage 2017, je peux enfin me dire que je me suis fait une garde robe homemade. Pour la Thaïlande et Barcelone, en janvier et février dernier, j’ai clairement manqué de temps et je suis partie avec ce que j’avais dans les placards. Cette fois, j’ai mis le paquet pour me coudre des vêtements adaptés à mon voyage.

D’ailleurs, lorsque j’ai lancé le défi « No shopping » je savais que j’allais énormément voyager et que ça ajouterait une difficulté supplémentaire de devoir me fabriquer des vêtements adaptés aux voyages. J’aimais bien l’idée que mon défi serait encore plus dur que prévu. Plus c’est haut, plus c’est difficile, plus ça me fait peur et plus je fonce. Ma logique est un peu bancale, mais elle m’offre une vie qui m’amuse énormément. Alors, aujourd’hui, je vous présente ma première valise de voyage. Bien sûr, je ne suis pas encore à du 100 % fait maison, mais je suis fière de me dire que je suis déjà à 50 % (voir plus, je n’ai pas fait un calcul très précis).

Ma valise pour Barcelone

valiselisbonne5

Premièrement, ce qui se trouve en pile dans la valise constitue les vêtements que je n’ai pas fabriqué ainsi que ma serviette éponge qui vient de chez Décathlon et qui est parfaite pour le voyage, car ultra compacte et légère. Le reste, c’est du fait maison avec amour et un peu de fatigue pour les dernières pièces. Ça fait 10 jours que, chaque soir, après ma journée de travail, je me couds mes vêtements pour Lisbonne. L’autre pile, qui se trouve en haut à droite, correspond à la pile d’exemplaires des prochains patrons Petit Patron qui devraient sortir en mai 2017 et que je vais shooter à Lisbonne. Du coup, je ne vous en montre pas trop pour le moment (bouhhhh je suis terribleeeee).

 

Mes réalisations de gauche à droite
(va falloir se concentrer un peu, courage !) :

Ma tenue pour l’avion

valiselisbonne4

Quand je prend l’avion, j’ai besoin d’être le plus confortable possible. Tant pis pour le défilé de la fashion week, je veux pouvoir rester assise 12h d’affilé sans avoir le ventre coupé par la ceinture de mon jean.

Je me suis fait un legging, il y a 2 semaines, pour partir au parc d’attraction. J’ai opté pour un modèle Ottobre qui vient du numéro de l’hiver dernier. Le modèle est parfait, je n’ai fait une aucune retouche. Le tissu est un polyamide épais que j’ai trouvé, par chance, à 5 euros les 3m, chez Les coupons Saint-Pierre, cet hiver. En t-shirt, j’ai pris mon modèle Ottobre qui vient du même numéro. J’adore l’encolure montante qui est hyper moderne. La coupe est, elle aussi, super, je n’ai fait une aucune modification. Le tissu est un jersey épais qui a plus de 6 ans. Je prends, avec moi, mon sac à dos Nino, de chez Petit Patron qui ne me quitte plus depuis sa réalisation. Il est ni trop grand, ni trop petit et donc parfait pour vadrouiller. J’ai, bien sûr, mon portfeuille Jules, lui aussi de chez Petit Patron (oui je suis corporate, j’avoue !). Ensuite, comme je suis en phase de frange qui pousse, je me suis fait une série de bandanas pour cacher la frange bien trop longue. Dans l’avion, j’ai opté pour ma version orange fluo (je trouvais ma tenue un peu trop discrète). J’ai coupé un carré de 60 cm et j’ai fait un roulotté à la surjeteuse (3 minutes chrono pour me faire un bandana). Enfin, pour dormir avec classe et discrétion, j’ai réalisé le patron gratuit de Vanessa Pouzet, Au lit Magnum. Le masque chat est trop mignon. Puis, bien sûr, je pars baskets au pied et avec mon livre du moment qui me fait bien rire « Tu vas tout Déchirer » de Jen Sincero.

Ma tenue pour visiter

valiselisbonne3

Ensuite, deux semaines à Lisbonne est synonyme de visite ! Même si ça peut être bizarre pour certains, pour moi, ça sera en jupe. Pour l’occasion, je me suis réalisée une jupe dans un vieux jean gris qui trainait chez moi depuis 10 ans. Le modèle est un détournement d’un patron qui n’est pas encore sorti. Oui, je sais, j’abuseeee de vous faire un teasing. Mais promis, je vous en parle plus en détails quand il sort. Ensuite, comme il fait beauuuu à Lisbonne, j’ai sorti mon débardeur « oeuf sur le plat » qui vient d’un vieux La maison Victor et, bien sûr, Nino sera de la partie (je l’adore ce petit rayé). Pour ne rien louper de Lisbonne, j’ai opté pour plusieurs guides dont le Cartoville qui est l’un de mes guides préférés, car vous avez l’essentiel résumé dans un mini guide tout léger et surtout des cartes pour chaque quartier (à Bangkok çà nous a bien aidé, quand on était perdu).

Ma tenue pour draguer les surfeurs Portuguais

valiselisbonne2

Ohhhh, ca va ! On peut faire un peu d’humour, non ? Oui, j’assume, une amie m’a dit « A Lisbonne, il y a du surfeur à draguer », du coup, j’ai pris une petite robe. On ne sait jamais. Bon ok, Anissa est plutôt du genre à viser de l’intello barbu et moi du geek trop occupé à monter une vidéo pour sortir, mais, en vérité, on va profiter de la dolce vita (oui je saiiiis que ce n’est pas le bon pays, çà va) pour se prélasser en terrasse. Pour çà, je dégaine mes tennis Bensimon blanches qui sont parties en Thaïlande et à Barcelone avec moi et qui m’ont avoué aimer le voyage. J’opte, également, pour la robe Josette de chez Ready to Sew qui a une longueur parfaite pour se balader jambes nues sans risque de culotte révélée au premier coup de vent (pour les escaliers, je n’ai pas de solution à part compter sur la bonne éducation des mâles en rut). Enfin, ça sera l’occasion de sortir mon bandana fluo (oui je ne peux pas rester trop sage) et mon guide Le routard qui est, pour moi, le meilleur des bonnes adresses food.

Ma tenue pour mater du surfeur sur la plage

valiselisbonne

« Rolalala, elle devient lourde la Margaux »

Oui, mais, c’est pour ça que vous m’aimez. Je le sais ! Et plus sérieusement, pour la playa je suis trop (mais alors méga trop) fière de porter un maillot de bain fait maison. Je pensais partir en Thaïlande avec, mais j’ai dû faire 6 essais avant de réussir à obtenir un maillot qui tienne la route. Pour ce premier maillot, j’ai détourné mon modèle Maya, de chez Petit Patron. J’ai fait plusieurs modifications dont je vous parlerai, prochainement, dans un article focus sur celui-ci (laissez-moi le temps de faire un shooting de mon body « curve » sur la plage de Lisbonne et, hop, c’est sur le blog). Pour tenir la frange rebelle, çà sera bandana rayé (mais si, le même tissu que pour ma Josette) et lunettes de soleil pour ne pas me griller la rétine. Côté serviette, j’opte pour le microfibre de chez Decathlon qui est ultra léger, ultra compact et ultra pas cher.

 

Me voilà prête pour deux folles semaines sur les terres de la morue (j’étais obligée désolééé). Maintenant, je m’en vais tester tout ce matériel sous le soleil et je vous dis à très vite sur le blog.

Et vous, vous en êtes où dans votre dressing homemade ?

 

Rendez-vous sur Hellocoton !