ALL, Patron intermédiaire, Se perfectionner, Slider, Transformer

J’ai cousu mes tenues de vélo – 7 vêtements en 3 jours

Voyager à vélo, c’est cool. Voyager à vélo avec des vêtements cousu main, c’est encore plus cool ! C’est justement le défi que je me suis lancée ce mois. Je vous l’avais dit dans ma vidéo bilan des 1 an du défi no Shopping : je ne m’arrêterai pas en si bon chemin ! Je reviens tout juste d’un petit voyage en temps, mais énorme en conséquence pour moi : voyager seule et à vélo. La semaine dernière, j’étais sur mon vélo en direction d’Amsterdam. Enfin, ça, c’était le plan initial. Entre chez moi et Amsterdam, il y a 300 km et quelques poussières. J’avais donc envie d’y aller par la force de mes jambes et pour le plaisir de l’effort. Si, si, il y a des humains qui aiment le sport, çà arrive…

coudre sa tenue de vélo

En bref, dimanche dernier, je suis partie avec Ernesto, mon fidèle vélo en direction des Pays-Bas. J’avais prévu environ 4 étapes avant d’atteindre Amsterdam. Sauf qu’à la troisième étape (276km) j’ai dû faire face à un changement de temps radical. Les 3 premiers jours, j’ai eu 30 degrés et du soleil, le 4ème c’était tout l’inverse : des trombes d’eau. J’étais proche de La Haye. A contre cœur, j’ai fait le choix de remballer ma tente et de rouler jusque La Haye pour aller prendre un bus de retour. Pourquoi ? Et bien, parce que le temps s’annonçait moche pour les 5 jours suivants et ça ne sert absolument à rien de m’imposer ça alors que je pourrais y retourner quand je le veux. C’est l’avantage du voyage sans rien réserver, quand on veut faire demi tour, ça ne coûte rien. C’était une folle aventure que je vous raconte très vite sur ohetpuis.com. En attendant, aujourd’hui, je viens vous parler de mes tenues de vélo.

coudre sa tenue de vélo

7 vêtements en 3 jours

Pour ce voyage, il me fallait des vêtements : pratiques, confortables, adaptés au vélo qui prennent peu de place, ne pèsent pas lourd et fait maison puisque je n’avais rien en stock et je n’envisage toujours pas d’acheter. A l’exception de ma parka de pluie que je suis allée chercher chez Décathlon, car je n’avais pas le temps de m’en faire une qui soit à la fois ultra confortable, adaptée au vélo, légère, imperméable, respirante et jolie. Je compte bien m’y attaquer à l’avenir, mais quand j’aurai plus de temps. Toujours est-il que, pour le reste de la garde robe, c’était du 100% maison.

Aujourd’hui, je viens vous parler un peu de la réalisation et surtout de l’expérience portée des vêtements. Pour la réalisation, je vous ai fait une vidéo Marathon couture sur la chaine Youtube. D’ailleurs, j’ai été plus que surprise par le nombre de vues à mon retour de voyage ! Merciiiii pour cet accueil de folie, ça fait hyper plaisir. Dans cette vidéo, je vous emmène dans mes 3 jours de couture intense pour faire ma garde robe. J’étais à moins d’1 semaine du départ (j’ai commencé le lundi et je suis partie le dimanche). J’avais en tête de me faire 3 t-shirts dans des matières respirantes et ultra confortables, un legging, un cycliste, une brassière et un sweat.

Pour ces différentes pièces, j’ai cumulé le tissu durant les derniers mois. J’ai acheté des tissus polyamide (proche du maillot de bain) pour les leggings et t-shirts. J’ai trouvé un top, un peu épais mais du coup chaud, chez Les Coupons Saint-Pierre en début d’été. J’ai sauté dessus et j’en ai acheté 6 mètres. Pour le sweat, j’ai trouvé un polyamide de folie, ultra fin et intérieur polaire chez Papi Tissu (Roubaix). Pour le t-shirt rouge, cette fois, c’est un jersey que j’ai en stock depuis 7 ans. Enfin, on ne le voit pas sur les photos d’aujourd’hui, mais j’ai aussi réalisé un sac ultra léger. Il m’a servi à ranger tout ce qui se trouvait sur mon vélo au moment du retour. Explications : je n’ai fait que l’aller à vélo, le retour s’est fait en bus, Flixbus a des porte-vélos à l’arrière de ses bus, donc inutile de démonter Ernesto. Par contre, il fallait enlever tout ce qu’il y avait sur le vélo : sacoche, tente, duvet, matelas… et le mettre en soute, donc dans un sac. Comme je ne pouvais me permettre de transporter un gros sac faute de place, j’ai réalisé un sac dans un tissu en nylon ultra fin. Aucune résistance au poids ni confort à transporter, son utilité est juste de l’ouvrir avant d’entrer dans le bus, mettre toutes les affaires, puis vider le sac en sortant du bus. Encore une fois, mon nylon est chez moi depuis des années, j’ai fait toute ma collection de fin d’études dans ces matières imperméables, donc j’ai du stock.

Côté réalisation, je suis allée en terrain connu. J’ai d’abord fait une brassière Nora (de chez Petit Patron) mais finalement, mauvais choix de tissu, du coup, je ne l’ai pas prise avec moi. Puis je me suis attaquée aux t-shirts. Cette fois, c’est un patron qui vient de chez Ottobre Femme 15-16 hiver. J’adore ce t-shirt, il a une encolure montante qui couvre bien la gorge (pratique à vélo) et il taille parfaitement. Ensuite, leggings et cycliste viennent du même patron, toujours dans le Ottobre 15-16 hiver. Il n’a pas de couture sur le côté et c’est le top en matière de confort. Pour le cycliste, j’ai juste raccourci le patron au dessus du genou. Je me suis aussi lancée dans ma première transformation de vêtement. Pour Amsterdam, je n’avais pas envie de me balader en tenue de vélo, mon côté styliste refait surface. Du coup, j’ai pris un pantalon en toile légère que l’on m’a donné l’année dernière, je l’ai coupé et transformé en salopette (dès que je retrouve un pantalon du genre, je vous fais le tuto).  Vient le sweat que j’ai oublié de photographier mais qui est dans la vidéo, cette fois, patron maison. Je l’avais en stock, j’en ai profité. Enfin, le sac, est une pure invention. J’ai mesuré la taille de mes bagages et je me suis lancée un peu au pif.

L’avantage des vêtements de vélo, c’est qu’ils sont plutôt rapides à faire. Le legging n’a que 6 coutures au total, ultra rapide. La pièce la plus longue a été le sac. Mais j’adore patronner et coudre des sacs. Bon je dois avouer qu’au 3ème jour, je commençais à être fatiguée de coudre. Comme je travaille tout le temps, je me suis dit autant faire tous mes vêtements d’un coup, une fois que je suis partie ça ira vite. Et effectivement, je ne pense pas que j’aurais tout fait si j’avais fait une pièce par ci, par là. Même si j’étais épuisée à la fin, je me suis éclatée à me faire un marathon, surtout que je l’ai filmé pour le partager avec vous.

Résultat : après le voyage

Tout tient le choc. Ahhhh le fait main ce n’est pas toujours plus solide ! C’est souvent un problème de fil et c’est là où j’avais un peu peur. En effet, sur ma surjeteuse, j’ai des fils de qualité moyenne et je remarque que mes coutures lâchent au bout d’un moment. Je choisis bien mes tissus, ma surjeteuse d’amour est bien réglée donc le souci vient du fil. Je dois impérativement me trouver de meilleurs fils pour les prochains projets. Quitte à passer autant de temps sur un vêtement, autant qu’il tienne sur la durée. En tout cas, je suis ravie par mes tenues car elles ont été ultra confortables que ça soit pour dormir, sur mon vélo, sous la pluie… J’ai pris le temps de bien choisir les matières : du léger et du chaud. Même si c’était la première fois que je partais à vélo et en solo, j’ai déjà pas mal d’expérience camping et je sais trop bien que la nuit est fraiche sous une tente. La nuit, je dormais avec mon legging et mon t-shirt à manches longues. La journée, je roulais avec mon cycliste (même sous la pluie, quitte à être mouillée autant sécher les jambes plutôt que le legging) et mes t-shirts manche courte. Le soir, une fois douchée, je me baladais avec ma salopette et un t-shirt que j’avais pris en plus, fait par H&M il y a des années (oups). Rien ne s’est déformé à force d’être roulé, lavé, torturé et c’est top ! Depuis mon retour, je ne quitte plus ma tenue de vélo, certes ce n’est pas sexy, mais c’est tellement confortable pour rouler ! C’est donc adopté !

Prochaine étape ? Mes vêtements pour mon séjour en Asie (normalement je pars entre octobre et décembre en Thaïlande et au Laos, mais je n’ai toujours pas mes billets alors…).

Et vous, quelle est votre dernière réalisation couture ?

Rendez-vous sur Hellocoton !