ALL, Astuce débutant, Débuter, machine à coudre, Non classé, Slider

Pourquoi acheter sa première machine à en magasin ?

Lorsque l’on débute en couture il faut choisir la marque de sa machine à coudre, ses options et où l’acheter. Il est assez difficile de s’y retrouver lorsqu’on est novice et sans aide. En général, on demande de l’aide à ses proches. Les mamans et grand-mères sont souvent de bon conseil, les blogs et les communautés de couture aussi. Mais, peut être justement à cause des conseils « amateurs, on se retrouve avec la mauvaise machine ou on ne sait pas s’en servir.

Je couds depuis toute petite, j’ai appris avec ma maman et depuis j’ai aussi fait une formation de mode et couture. Je peux vous dire que l’univers de la machine est encore un peu floue. Ma mère m’a donné ses conseils d’utilisatrice et l’école m’a expliqué ce que je devais savoir pour réussir ma formation. Par contre, avant le blog, je n’avais quasiment jamais été dans une boutique de machines à coudre, persuadée que je n’en avais pas vraiment besoin. Je suis aussi de la génération internet où le confort de faire son shopping en pyjama dans son lit et recevoir le colis quelques jours plus tard devant sa porte est un vrai mode de vie. Mais je dois reconnaitre qu’un spécialiste de la machine à coudre peut nous changer la vie. Bien sûr, il faut trouver la bonne boutique et le bon conseiller mais quand c’est le cas, la machine devient un vrai plaisir dès les premières minutes. Je me suis dit que ça serait intéressant de vous donner les raisons pour lesquelles acheter sa première machine à coudre en magasin est une bonne idée. Bien sûr, j’ai conscience que l’on n’a pas tous une boutique près de chez soi et malheureusement, il est de plus en plus difficile de trouver des boutiques aujourd’hui lorsqu’on est un peu loin d’une grande ville. Mais j’espère qu’avec le retour en force de la couture, les magasins vont revenir aussi !

janome11ty

Pourquoi acheter sa première machine à coudre en magasin ?

1. Faire le bon choix suivant ses projets

C’est assez évident, mais un bon conseiller connait parfaitement ses produits. Aussi, normalement, il croit en ce qu’il vend et vous présentera donc des produits dans lesquels il  a confiance et qui sont faits pour vous. On a tous des besoins, un budget et des envies différentes lorsqu’on débute. Pour certains, une machine est utile pour faire quelques retouches, pour d’autres elle est là pour devenir un compagnon du week-end ou encore un nouvel allié pour un projet professionnel. Et même si vous êtes débutant, avoir un matériel adapté à vos ambitions est bien mieux car vous n’aurez pas à changer rapidement de machine sous prétexte que la vôtre ne vous correspond déjà plus.

2. Trouver le bon modèle

Des marques et des modèles, il y en a énormément. Lorsqu’on débute, difficile de s’y retrouver, entre les machines mécaniques et les électroniques, le budget allant de 50 à 3000 euros(pour du familial), la quantité de points nécessaires, les options, les pieds spéciaux… Bref, c’est assez vaste, et, moi même, je suis encore un peu perdue parfois. Un bon conseiller vous guidera vers un modèle qui rentre dans votre budget et surtout qui a les options dont vous avez besoin.

3. Recevoir une formation

Le gros plus lorsque l’on achète en boutique : on vous forme sur votre machine. En règle générale, vous avez une formation d’1 ou 2h sur votre machine lorsque vous l’achetez. Chez Pfaff et Janome, à Paris en tout cas, lorsque vous achetez une machine, vous pouvez prendre rendez-vous ensuite pour recevoir une initiation personnalisée afin de comprendre l’enfilage et les options de votre machine. C’est une sacrée aide lorsque vous rentrez chez vous avec votre nouveau jouet et qu’il faut l’enfiler tout seul. Chez Coudre Paris cette fois c’est une formation « illimitée » que vous aurez. L’avantage est que vous pouvez apprendre à vous servir de votre machine à votre rythme. D’abord l’enfilage, les points de bases et revenir si jamais vous avez oublié ou si vous souhaitez mieux connaitre les options. Tous ceux qui ont débuté la couture se souviennent du moment où il faut enfiler seul sa machine : panique ! D’ailleurs, j’ai souvent des élèves qui viennent prendre un ou deux cours juste pour prendre en main la machine car seul ils n’y arrivent pas.

4. Trouver les bons conseils même après l’achat

Si, après quelques essais vous avez des soucis de tension ou que vous n’arrivez pas à faire un point spécifique, vous pourrez toujours aller demander conseil. Un prof de couture est un technicien couture mais pas machine. L’expérience fait que nous connaissons bien nos machines, mais un conseiller en boutique lui connait la machine sur le bout des doigts et sera de meilleur conseil en cas de question technique.

5. Avoir un service après vente simple à contacter

La peur lorsque l’on investit dans un matériel à ce prix : si ça casse ?!? L’avantage est que vous n’aurez pas à appeler durant des heures le site sur lequel vous avez acheté votre machine pour savoir où la faire réparer. Heureusement, les machines à coudre (de qualité) sont solides donc pas d’inquiétude, on passe moins de temps avec un SAV pour sa machine que pour son téléphone !

6. Faire entretenir sa machine

Une machine est constituée d’une coque en plastique et surtout de mécanique à l’intérieur qu’il faut entretenir et réviser comme pour une voiture. Je reconnais que je ne fais pas assez réviser ma machine (comment m’en séparer une journée???)Mais on m’a justement dit qu’il était bien mieux de faire réviser sa machine pour la nettoyer (vous avez remarqué comme la poussière s’invite rapidement ? Imaginez à l’intérieur.) et entretenir les pièces pour éviter qu’elles ne s’usent trop vite. L’espérance de vie est bien plus longue quand on prend soin de son matériel, on le sait bien.

Mais si je n’ai pas de boutique près de chez moi ?

Bien sûr, ces conseils sont applicables lorsqu’on a une boutique proche de chez soi. Parfois, ça peut valoir le coup de faire un peu de route, surtout si c’est pour une première machine. Vous recevrez les conseils dont vous aurez besoin. Ensuite, sachez que si vous avez déjà votre machine et que vous avez besoin de la faire réparer, inutile de faire des kilomètres pour aller chez un revendeur de votre marque. La plupart des boutiques font de l’entretien et réparation pour toutes les marques. Pour ma part, j’ai fait réviser ma surjeteuse Toyota dans une boutique qui ne vend pas la marque alors que je l’ai achetée il y a très longtemps en ligne et ils l’ont prise sans râler. Bien sûr, si vous comparez les prix entre internet et une boutique « physique », vous allez constater une différence de prix. Les bons conseils, la formation et les locaux vont justifier cette différence. C’est d’ailleurs pour ça qu’aujourd’hui je parle de la première machine. C’est durant votre premier achat que vous aurez le plus besoin d’être accompagné.

Où avez vous acheté votre première machine ?

 

Rendez-vous sur Hellocoton !